Posted in Isolation et toiture

Crédit d’impôt fenêtre : comment améliorer son isolation à moindre coût

Crédit d’impôt fenêtre : comment améliorer son isolation à moindre coût Posted on 03/08/2019Leave a comment

Le crédit d’impôt fenêtre est désormais le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Il vous permet de troquer vos vieilles fenêtres contre des ouvertures à double ou triple vitrage. A la clé : une meilleure isolation donc un meilleur confort et une facture d’électricité en baisse. Petit mode d’emploi.

Qu’est-ce que le crédit d’impôt pour les fenêtres ?

Abandonné en 2018, ce coup de pouce de l’Etat est de nouveau en vigueur depuis le 1er janvier 2019. Il s’applique à toute installation de fenêtre à double ou à triple vitrage en remplacement d’une ouverture à simple vitrage jusqu’au 31 décembre 2019. Le crédit d’impôt s’élève à 15% du montant des travaux avec un plafond de 100 euros par fenêtre. Par contre, vous ne pourrez pas bénéficier du CITE si vous faites poser des volets roulants ou une nouvelle porte d’entrée.

Quelles sont les conditions du CITE pour le remplacement de fenêtres ?

Plusieurs conditions doivent être réunies pour que vous puissiez bénéficier du crédit d’impôt fenêtre :

  • Le logement concerné doit être votre résidence principale.
  • Il doit être construit depuis au moins deux ans.
  • Vous devez y résider de manière habituelle et être imposable en France.
  • L’entreprise qui effectue les travaux doit afficher le label Reconnu garant de l’environnement (RGE).
  • Le CITE ne s’applique pas aux travaux effectués par les propriétaires bailleurs.

Quelles performances d’isolation doivent afficher les fenêtres ?

Pour être éligibles au CITE, la ou les fenêtres doivent afficher certaines performances thermiques :

  • Les fenêtres et porte-fenêtres bénéficient d’un coefficient de transmission thermique de Uw inférieur ou égal à 1,3 W/m2.K (watt par mètre carré kelvin) et d’un facteur de transmission solaire Sw supérieur ou égal à 0,3. Ou Uw inférieur ou égal à 1,7 W/m2.K et Sw supérieur ou égal à 0,36.
  • Les fenêtres de toit, concernées elles aussi par ce crédit d’impôt, doivent posséder les caractéristiques suivantes : Uw inférieur ou égal à 1,5 W/m².K et Sw inférieur ou égal à 0,36.

Comment déclarer ses travaux pour obtenir le CITE ?

Au préalable, gardez tous les justificatifs des travaux. Au moment de déclarer vos impôts 2019 en ligne vous devrez remplir une déclaration complémentaire appelée Déclaration des réductions et crédits d’impôts (2042-RCI). Reportez-y le montant TTC des travaux tel qu’il apparaît sur la facture.

D’autres aides pour remplacer vos fenêtres

Il existe d’autres aides pour remplacer vos fenêtres comme celles de l’Anah qui est l’Agence nationale de l’habitat. Ce coup de pouce concerne les fenêtres double vitrage. Prenons l’exemple d’une maison construite il y a plus de deux ans, d’une surface de 120 m2 avec du chauffage au fioul et une chaudière à condensation. Vous souhaitez changer quatre fenêtres. Vous vivez en couple et vos revenus fiscaux annuels sont de 27 000 euros. L’Anah devrait vous verser un peu plus de 100 euros pour votre projet. Cette aide étant cumulable avec le CITE.

Il existe aussi d’autres aides :

  • L’eco-PTZ, un prêt à taux zéro d’un montant maximal de 30 000 euros. Il est cumulable avec les aides de l’Anah et le CITE.
  • La prime énergie délivrée par les fournisseurs d’énergie qui veulent acquérir des CEE (certificat d’économie d’énergie) pour éviter des taxes. Cette prime n’est pas cumulable avec les aides de l’Anah et équivaut à 10 à 20% de vos dépenses.
  • Enfin, certaines collectivités locales peuvent vous accorder un prêt à taux préférentiel ou des subventions.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *